«Attention à l’autre» | © Catherine Pearson

Organisations régionales

APROMAD – Couronne lausannoise

2018, année de transition pour l’APROMAD

Si la transition, selon le Larousse, est un «passage progressif entre deux états, deux situations», l’année 2018 de l’APROMAD a été l’occasion de réfléchir à d’autres pratiques, d’autres prestations, d’autres formes d’organisation et de collaboration, plus efficientes, dont la réalisation sera effective à partir de 2019.

Parmi les actions entreprises en 2018, la mise en place d’une réponse à l’urgence renforcée dans la communauté afin d’éviter le recours aux urgences de l’hôpital et certaines hospitalisations a occupé une place prépondérante avec un fort engagement de l’APROMAD.

Par ailleurs, et toujours dans l’optique de renforcement d’aide à la communauté favorisant le maintien à domicile des personnes fragilisées dans leur santé, l’APROMAD s’est préparée à rejoindre le programme des proches aidants dédié au soutien de l’entourage qui permet à la personne aidée de rester chez elle.

La visibilité du CMS de READOM a été renforcée en proposant aux médecins traitants une prise en charge intensive de réadaptation à domicile de leurs patients. Un outil d’orientation a été élaboré à cet effet. La réflexion sur l’opportunité de proposer cette prestation à l’ensemble de la population du canton a également été amorcée.

2018 a été aussi l’année de la finalisation du test pilote des nouveaux outils d’évaluation clinique. Ces derniers permettent d’anticiper les besoins du client en fonction des spécificités de sa situation ainsi que de lui proposer des actions curatives et préventives ciblées. L’APROMAD a participé à l’élaboration du plan d’implémentation de ses outils sur l’ensemble du canton.

Sur mandat du DSAS, une réflexion avec Pro Senectute a été menée concernant le projet pilote «Tables au bistrot». Le projet encourage la socialisation de clients bénéficiaires de repas à domicile en les accompagnant dans des restaurants partenaires.

L’APROMAD a participé activement à l’analyse des conditions de travail de ses collaborateurs et de leur satisfaction. L’enquête de satisfaction et les forums avec les commissions du personnel et les syndicats offrent la matière pour s’engager à définir, avec les autres membres de l’AVASAD, les actions prioritaires à mener. Il s’agit d’une démarche participative, volontariste et d’envergure avec tous les acteurs du dispositif cantonal.