«Attention à l’autre» | © Catherine Pearson

Organisations régionales

ASPMAD – Nord vaudois

Le vieillissement, un enjeu collectif

Le vieillissement de la population est un enjeu collectif. En 2018, tout en assumant une augmentation d’activité, notre Association a œuvré à la mise en place de plusieurs structures facilitant la collaboration entre les institutions du réseau, la transversalité des prestations et la fluidité des trajectoires de soin.

À l’échelle locale, l’association chargée de mettre en activité le Pôle Santé de la Vallée de Joux a été créée. Elle rassemble les trois communes de la région, le CMS, l’hôpital, les structures d’hébergement, le Centre d’accueil temporaire, les médecins traitants et des psychiatres. En parallèle, un projet identique a été initié par le Réseau Santé Balcon du Jura, qui entend renforcer sa collaboration avec le CMS de Sainte-Croix en l’intégrant à sa structure dans les mêmes délais.

La création du Pôle Régional de Santé (PRS) a marqué une nouvelle étape dans la collaboration inter-institutions. Le PRS met en place des passerelles structurées autour des itinéraires cliniques des patients à risque, dans le domaine de la gériatrie, des soins palliatifs, du diabète, de l’insuffisance cardiaque. Cette nouvelle configuration a toujours pour objectif de renforcer l’efficacité de la première ligne, soit le binôme médecin de famille–infirmier-ère référent-e.

Le PRS assume aussi la réponse à l’urgence. Il chapeaute ainsi la nouvelle Permanence, située au sein des eHnv en attendant la construction de la future Maison de Santé. Les médecins traitants y effectueront leur garde, collaborant étroitement avec le personnel hospitalier, les CMS et l’Equipe mobile de nuit. Cette mission est double: répondre à la demande dans les deux heures ainsi que trier et traiter les cas relevant de la médecine générale en évitant le recours à l’hospitalisation ou au service des urgences.

Enfin, nous avons initié un projet d’autonomisation de nos équipes. Celui-ci implique une plus grande liberté d’organisation du travail et – l’un n’allant pas sans l’autre – une responsabilité accrue quant aux résultats attendus. Il s’agit d’une démarche qui vise l’amélioration de nos prestations, mais qui représente en même temps une marque de confiance dans nos collaborateurs.

L’ASPMAD Nord vaudois a participé activement à l’analyse des conditions de travail de ses collaborateurs et de leur satisfaction. L’enquête de satisfaction et les forums avec les commissions du personnel et les syndicats offrent la matière pour s’engager à définir, avec les autres membres de l’AVASAD, les actions prioritaires à mener. Il s’agit d’une démarche participative, volontariste et d’envergure avec tous les acteurs du dispositif cantonal.