«Communication» | © Catherine Pearson

Faits marquants

Diagnostic RH,
un atout pour l’avenir

Depuis leur création, les CMS vaudois sont des organisations en croissance constante et interviennent chaque année davantage auprès des personnes dépendantes ou atteintes dans leur santé. Cette tendance ne semble pas près de s’inverser compte tenu de l’évolution démographique et de la volonté politique exprimée dans le Rapport de l’Etat de Vaud sur la politique de santé publique 2018-2022 de privilégier le maintien à domicile plutôt que le recours à un hébergement en institution. 

Dans ce contexte, attirer de nouveaux collaborateurs, puis les fidéliser, est d’abord une nécessité pour que le dispositif de l’AVASAD puisse continuer de répondre de manière qualitative aux besoins de la population et aux objectifs des autorités politiques cantonales. Les collaborateurs des CMS ont été, sont, et seront toujours les principaux artisans du succès de l’aide et des soins à domicile vaudois. De bonnes conditions de travail, en tant que telles et en comparaison des secteurs proches, sont donc indissociables de la réalisation de la mission. 

Pour dégager des priorités dans son domaine spécifique d’activités et dans la mesure où un travail de diagnostic complet n’avait pas été effectué depuis quelques années, l’AVASAD a dès lors estimé utile de pouvoir disposer d’une appréciation étayée et actualisée de la perception des conditions de travail par les quelque 5000 collaborateurs des CMS vaudois, ainsi que les organisations les représentant.

L’établissement de ce diagnostic partagé s’est déroulé en 3 phases, entre octobre 2018 et janvier 2019. Le choix a été fait de premièrement donner à l’ensemble des collaborateurs la possibilité de s’exprimer via un questionnaire, puis de discuter les résultats  obtenus et de faire un tour complet des sujets lors de forums avec les organisations représentant le personnel (commissions du personnel, syndicats, associations professionnelles).

Durant le mois d’octobre 2018, une enquête de satisfaction a été menée par une entreprise spécialisée auprès de l’ensemble des collaborateurs et de manière totalement anonyme. L’enquête comprenait une centaine de questions réparties en 15 thèmes. Sur les 4’873 personnes sollicitées, 3360 ont répondu (68,9%), ce qui représente un taux de participation élevé et confère une grande valeur aux résultats obtenus.

En novembre 2018, deux forums ont été organisés, dans le but de partager et d’enrichir qualitativement les résultats obtenus. Le premier a réuni 15 représentants des syndicats et associations professionnelles.

Le second a réuni 39 représentants des commissions du personnel (7 associations et fondations d’aide et de soins à domicile régionales, et l’association faîtière, composant le dispositif de l’AVASAD), ainsi que 14 représentants des employeurs (directeurs et/ou responsables des ressources humaines).

Les collaborateurs nous ayant fait confiance en répondant au questionnaire, un retour transparent et complet leur était dû. Une communication consistante au sein de l’entier du dispositif a donc été élaborée et transmise à chaque collaborateur. En février 2019, le diagnostic final de l’enquête ainsi que les prochaines étapes ont été également présentés lors d’une conférence de presse.

Pour fin mars 2019, dans chacun des 48 CMS vaudois ainsi qu’au niveau des 7 associations et fondations régionales et de la faîtière AVASAD, 100 groupes de discussion composés de collaboratrices et collaborateurs volontaires seront constitués pour analyser les principaux résultats obtenus lors de l’enquête  réalisée en 2018. Ces groupes seront également chargés de suggérer d’ici fin juin des actions prioritaires pour améliorer les conditions de travail à leur niveau. Les propositions retenues constitueront un plan d’actions à mettre en œuvre dès août 2019.

Les commissions du personnel joueront un rôle important dans tout ce processus. Elles seront les ambassadeurs de la démarche. Les partenaires sociaux seront également impliqués sur les sujets touchant à la CCT.