«Transition-évolution» | © Catherine Pearson

éditorial

une année 2018
de transition
et d’ouverture

Cette année écoulée a connu un changement important au niveau de la présidence de l’AVASAD. Le professeur Alain Pécoud s’est retiré après plus de 7 années à la tête de cette institution. Médecin, il a eu une longue carrière à la PMU, une grande expérience dans la santé communautaire et a imprégné l’AVASAD de sa vision  humaniste, de sa connaissance large du domaine de la santé et en particulier la médecine de proximité. C’est Tristan Gratier qui a été désigné pour le remplacer depuis le 1er juillet. Economiste de formation, il a une longue expérience dans la conduite institutionnelle dans le domaine de la santé et du social, en particulier dans le domaine des EMS. Aujourd’hui, il dirige Pro Senectute Vaud. Homme de contact et de dialogue, avec un engagement politique important, M. Gratier  dispose d’un réseau et de contacts aussi bien au niveau communal, cantonal que fédéral.

La lecture de ce rapport annuel permettra à chacune et chacun de mesurer l’ampleur de la mission qu’aussi bien les CMS,  les Associations et Fondations régionales qui les pilotent, réalisent sur le terrain, ainsi que les nombreux chantiers, projets et supports que les services transversaux leur apportent.

Depuis quelques années, le domaine de l’aide et des soins à domicile n’est plus du seul apanage d’un service public et universel. La population de ce canton peut, si elle le souhaite, s’adresser au prestataire de son choix. La période que nous vivons est donc celle de la transition, de la transformation dans le but de continuer à être le service de référence, public de surcroît, en matière d’aide et de soins à domicile.

Depuis plus de 50 ans, le canton investit dans le maintien à domicile en confiant, aujourd’hui, cette mission aux CMS. Les résultats sont indiscutables : ce canton est celui où le taux d’hospitalisation et d’hébergement est l’un des plus bas de Suisse. C’est aussi le canton où l’évolution des primes d’assurances, reflet de l’évolution des coûts, sur ces 20 dernières années est la plus faible de Suisse. L’AVASAD et tous ceux qui la composent font donc partie de l’ensemble des partenaires qui ont mené avec succès cette politique audacieuse.

Les perspectives démographiques, l’allongement de la durée de vie, la chronicité de nombreuses situations de maladie, nous amènent à nous repenser et à mettre en place les jalons qui nous permettrons de rester l’acteur majeur de l’aide et des soins à domicile. En ce sens, en 2018, le Conseil d’administration a lancé une réflexion stratégique portant sur quatre axes: les collaborateurs, les clients, les prestations et la communication.

Un diagnostic sur la perception qu’ont les collaboratrices et les collaborateurs de leurs conditions de travail a été établi. Près de 70% des intéressés ont donné leur avis. A l’avenir, nous pourrons nous appuyer sur ces informations pour travailler sur nos forces et apporter les améliorations attendues, car les vrais artisans du maintien à domicile sont les 5’000 collaboratrices et collaborateurs qui, chaque jour, partent sur les routes pour apporter aide et soins à la population qui en a besoin.

Nous pouvons également envisager avec sérénité les futurs développements en matière de transmission d’informations visant à la continuité des soins. Une analyse mandatée par le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) a mis en évidence la robustesse de notre système d’information. Au vu des volumes de données traitées et de la nécessaire sécurité à garantir, la gouvernance de ces données est un des enjeux stratégiques de l’institution.
C’est parce que nous avons la possibilité de travailler à un niveau cantonal tout en assurant une approche de proximité que nous pouvons envisager des projets spécifiques comme les pôles santé dans les régions de montagne, la réponse à l’urgence, une collaboration intercantonale plus intense et une réflexion sur une plus grande autonomie des équipes sur le terrain. Ces évolutions s’inscrivent pleinement dans la nouvelle politique de santé publique du canton pour 2018-2022. C’est avec nos partenaires dans le domaine sanitaire, médico-social et social, ainsi qu’avec les hautes écoles que nous souhaitons ouvrir et mener cette période de transition.

À toutes celles et à tous ceux qui se sont engagés durant l’année 2018, nous adressons nos chaleureux remerciements.