«Intelligence collective» | © Catherine Pearson

Thèmes

Centre de référence pour les infirmières petite enfance (CRIPE)

L’activité des infirmiers-ères petite enfance (IPE) en perpétuelle évolution 

L’année 2018 a été riche en évènements et en activités pour s’adapter aux préoccupations des familles et des professionnels.

L’IPE est bien identifié-e pour intervenir auprès des enfants dans leur première année de vie. Afin de développer notre activité auprès des enfants de 1 à 4 ans, un projet pilote initié dans deux quartiers lausannois montre des premiers résultats encourageants: Les IPE reprennent contact par SMS avec toutes les familles lorsque leur enfant atteint 19-20 mois, période importante dans le développement psychomoteur de l’enfant, pour leur proposer une visite à domicile afin d’aborder les sujets sur lesquels elles auraient des questions.

Dès les premiers mois de vie de l’enfant, les IPE ont accès au milieu familial et créent une relation de confiance avec les parents. Les IPE sont des personnes-ressources en particulier pour les familles les plus vulnérables où elles apportent un soutien renforcé en proposant:

  • des visites accompagnées par un interprète communautaire d’Appartenances dans les familles issues de la migration, ainsi qu’une visite en tandem avec une sage-femme dans le cadre du projet post-partum PanMilar afin de faciliter la transition vers l’IPE
  • une orientation ciblée et accompagnée dans les situations de violence au sein du couple. La formation spécifique de toutes les IPE sur 2 journées leur a permis d’acquérir plus d’aisance pour aborder ce sujet ainsi que les bases du long processus d’accompagnement permettant aux personnes concernées de solliciter une aide spécialisée
  • une identification et une orientation des familles susceptibles de bénéficier du programme petits:pas (dispositif en faveur de l’intégration sociale pour lutter contre la pauvreté) suivies de visites coordonnées avec les intervenantes du programme.

De plus, une approche de soins fondée sur les forces des familles est en cours d’implémentation dans le canton. Cette approche permet aux IPE d’aborder les familles en s’appuyant sur leurs compétences et sur leurs ressources, plutôt que sur leurs difficultés.

Un accent a également été mis sur la coordination avec les professionnels du réseau de la petite enfance, qui a débouché sur la rédaction de modalités de collaboration avec les sages-femmes indépendantes vaudoises.

La participation du CRIPE à différents congrès nationaux et internationaux a renforcé la visibilité de l’activité petite enfance.

Enfin, les documents mis à disposition des familles et des professionnels, tels que les feuillets de santé des nourrissons et les aide-mémoires de prévention des accidents domestiques chez les enfants 0-5 ans, ont été actualisés sur la base des nouvelles connaissances scientifiques.

Tous ces développements contribuent à la qualité des prestations des IPE et s’insèrent dans un contexte où leur pratique évolue pour répondre aux besoins des familles.